Oïkos Kaï Bios Patrimoine Nature et Vie
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
ACCUEIL, SOMMAIRE

Attentats 

 

 Oïkos Kaï Bios :

Nouvelles du mois;

Historique de nos actions;

Actions et pétitions : Maltraitance à l’encontre d’un troupeau de vaches chez un éleveur de la région;

annonces urgentes relayées

                                   Le Saint du jour

  Animaux, élevages concentrationnaires, lutte contre la corrida.....

   Environnement ,                

                                              

 

    Les Saints……

 

Manifestations, nous relayons....

 

 

 

 ...........................

Attentats

1995 Paris : 25 juillet, Gare St Michel ; 17 août, Place Charles de Gaulle, 6 octobre, avenue d’Italie : 17 octobre RER C. Villeurbanne, le 7 septembre.

En Turquie, le 3 juin 2010 à Iskenderun, près d'Antakya (Antioche), assassinat de Mgr Luigi Padovese, chef de l'Eglise catholique de Turquie

Mars 2012, Montauban et Toulouse

Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, Montrouge le 8, supermarché Casher le 9 ;

Villejuif, Aurélie Chatelain, assassinée en avril 2015 par un islamiste qui avait le projet d’attentats dans plusieurs églises.

St Quentin-Fallavier le 26 juin 2015 ; Le Thalys le 21 août ; Le Bataclan le 13 novembre  ;

Magnanville le 14 juin 2016 ; Nice le 14 juillet ; St Etienne-du-Rouvray le 26 juillet;

Chez nos amis allemands, Berlin, marché de Noël le  19 décembre;

Le 3 février 2017 ; assassinat du Dr Rousseaux à Nogent-le-Rotrou  ; Attaque à la machette de militaires au Louvre

Chez les Britanniques, le 22 mars 2017 à Londres; en Russie, Saint-Pétersbourg, le 3 avril 2017

Le 4 avril, Paris XIème, Sarah Halimi

En Suède, le 7 avril à Stockholm; en Égypte, le 9 avril à Tanta et à Alexandrie

Le 20 avril, Champs Élysées, un policier tué

Le  22 mai, Manchester,  Manchester, 22 victimes et de nombreux blessés

-

 Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.

 

..αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ αΩ

 
 
 NOUVELLES du MOIS
 
Vign_DSC_0738

 

ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LE PROJET DE RÉVISION

DU PLAN LOCAL D'URBANISME D'ANNEMASSE

Du lundi 13 mars 2017 au vendredi 14 avril 2017

 Les documents étaient disponibles à cette adresse   http://www.annemasse.fr/Cadre-de-vie/Urbanisme-et-travaux/Enquetes-publiques-et-Concertations/REVISION-DU-PLU-Enquete-publique-du-13-3-2017-au-14-4-2017

...................

 OÏKOS KAÏ BIOS Patrimoine Nature et Vie a contribué à cette enquête.

Ci-après, la 1ère partie de notre courrier du 13 avril 2017

 

 ....................

Mesdames et Messieurs les Commissaires enquêteurs,

 

Notre association souhaite s’exprimer au sujet de la révision du Plan Local d’Urbanisme de la ville d’Annemasse.

Nous remercions la municipalité pour les divers bilans dressés à l’occasion de l’élaboration de ce plan.    

Si la dématérialisation des documents nous a permis un accès facilité au dossier, son étendue n’en facilitait pas la tâche. Nous nous sommes rendus en mairie les 24 mars et 5 avril lors des permanences des Commissaires enquêteurs afin d’obtenir quelques éclaircissements sur l’organisation des diverses parties du dossier ; nous remercions Madame ROBERT, ingénieure territoriale, pour son bon accueil et ses précieuses informations.

 Nous nous permettons d’apporter nos remarques au sujet des documents présentés.

Nous proposons de développer quelques aspects de ce nouveau plan d’urbanisme, eu égard à notre implication dans la vie de la cité, que ce soit par nos actions de sensibilisation à la défense de l’environnement, par notre présence aux conseils municipaux ou aux diverses réunions publiques.

 

 ....................

QUALITE DE VIE

Comme l’indique le préambule, page 14/202 du Rapport de présentation partie 1, l’un des objectifs de cette révision du PLU est aussi de maitriser le développement urbain de la ville dans le but d’améliorer la qualité de vie dans la ville, notamment dans les espaces publics.

                                                                                             

1.     L’ENVIRONNEMENT ET LES ARBRES.

A plusieurs reprises, l’association est intervenue pour protéger des arbres menacés d’abattage ; le développement urbain s’est fait, hélas, au détriment de la nature dont les arbres.

Un historique de nos actions dans ce sens est en annexe (ci-dessous).

 

Espaces Boisés Classés EBC,  Espaces Verts à Protéger EVP

La liste des Espaces Boisés Classés (EBC) et celle des Espaces Verts à Protéger (EVP) existaient déjà. Nous en avions eu connaissance lors de nos démarches en mairie.

A l’occasion de la présente révision du PLU, elles ont été améliorées dans leur présentation avec plans et photos. Nos nombreux membres et sympathisants pourront rendre visite à ces sites. Ce sera en toute discrétion quand les espaces sont privés.

 

Nous avons par contre été très choqués de constater une grande diminution de ces espaces, que ce soit en nombre ou en surface.

En effet, les listes en notre possession étaient constituées de 22 EBC pour une surface de 3,75 ha et de 40 EVP répartis sur 4,48 ha.

Plus précisément,

-         Concernant les EBC

         Ø Ils ont été réorganisés : B9 est devenu B1, B14 s’est transformé en B2 et B3, B5 en B8… Hélas, plusieurs parcelles ont disparu

   Ø Plusieurs EBC ont, eux aussi, disparu de la liste, notamment la zone B13 (gendarmerie de Romagny). Nous sommes très étonnés de cette modification. En effet, cette zone nous a été mentionnée par la Préfecture de la zone de Défense et de Sécurité Sud-Est lors d’un échange de courriers concernant l’avenir des cèdres dans le cadre de la construction du nouvel Hôtel de Police (annexe 2). Certes, ces arbres sont aujourd’hui mentionnés en tant qu’arbres remarquables (N°4 de la liste des Arbres remarquables, rue René Naudin, photo ci-dessus), mais leur inclusion dans un EBC leur apportait, nous en sommes sûrs, une meilleure protection.

Nous demandons que cet espace soit maintenu.

          Ø Le nombre des EBC est passé de 22 à 12, ce qui est une diminution considérable

     Ø Leur surface est devenue une vraie misère, quasiment divisée par 3, puisque de 3,753 hectares, elle n’en compte plus que 1,28.

-         A propos des EVP

         Ø Leur nombre est passé de 40 à 35, baisse qui paraît plus faible que celle des EBC, ce qui est trompeur

           Ø Leur surface a été, hélas aussi, très nettement réduite : passant de 11,1140 ha à 4,48 ha, soit divisée par 2,5.

 

Arbres remarquables protégés

Concernant les arbres classés, déjà nombreux sur la commune, ceux-ci pouvaient être repérés sur le plan de zonage en cours, mais il n’existait pas de document les regroupant. La liste des 99 arbres ou groupes d’arbres avec leurs caractéristiques est un réel progrès.

 A Chablais Park, nous regrettons qu’en plus du cèdre conservé et d’ailleurs fort malmené lors des travaux car amputé de plusieurs belles branches, d’autres grands arbres n’aient pas été préservés. Le quartier en aurait été embelli.

 Par ailleurs, les rares zones encore sauvages en centre-ville sont souvent qualifiées de friches. Or, ce sont des endroits où la nature libre peut encore s’exprimer, laissant des refuges à la faune.

 

En outre, les classements des arbres reposent aussi sur les bilans phytosanitaires ; notre expérience à Annemasse montre que ceux-ci peuvent être biaisés selon le résultat souhaité. En effet, les arbres les plus sains avaient été coupés en 2007 en centre-ville.

En d’autres lieux, pour donner un exemple, les tilleuls centenaires de Villiers sous Chalamont déclarés à abattre ont été sauvés, une contre-expertise leur déclarait encore de l’avenir tandis que la 1ère ordonnée par la mairie les condamnait (http://www.macommune.info/article/les-tilleuls-de-villers-sous-chalamont-ont-survecu-a-leurs-blessures-72325 annexe 3).

Enfin, l’intérêt des vieux arbres contre le réchauffement climatique est avéré (étude de Nature en 2014, à cette adresse http://www.rts.ch/info/sciences-tech/5533521-les-arbres-les-plus-vieux-absorbent-davantage-de-co2.html (annexe 4)).

 

………………………………

D’autres aspects de notre contribution seront prochainement présentés

 
 
 HISTORIQUE de nos actions
 
Vign_2017_02_DL_Oikos_Kai_Bios_a_10_ans_005

OÏKOS KAÏ BIOS vient de fêter ses dix ans !

Dix ans de travail, de rencontres, de découvertes, d’apprentissage…..

Nous avons à cœur de partager ce chemin avec vous, dans une chronique mensuelle, « Historique de nos actions ».

Après avoir abordé nos actions pour défendre des animaux de compagnie*, nos combats contre la pollution*, nous évoquerons la défense des arbres.

Nous vous en souhaitons bonne lecture.


*disponibles en page « Qui sommes-nous ? »

Défense des arbres, photos, presse
 
 
Vign_parking_Chablais_001

DÉFENSE DES ARBRES

 HISTORIQUE de nos actions

 

 

Les membres fondateurs de l’association ont, depuis longtemps été sensibles à la beauté des arbres, ainsi qu’à leur rôle fondamental dans l’équilibre de la vie de la nature, qu’elle soit libre ou organisée par les hommes.

Avant OÏKOS KAÏ BIOS Patrimoine Nature et Vie

 Ø Dans les années 1990, l’un des membres fondateurs faisait planter des arbres dans la cour bétonnée d’un collège de l’agglomération d’Annemasse dans le cadre d’un « club jardin » avec les élèves.

Ø En janvier 2002, courrier au Maire d’Annemasse : abattage d’arbres sains au Parc municipal Fantasia, pour « mettre en valeur la villa », selon le service des Parcs et Jardins.

Ø En juin 2002,  suite à l’abattage d’arbres et d’arbustes le long de la voie ferrée, rue du Brouaz à Annemasse, une lettre a été envoyée au directeur de la Sncf  ainsi qu’au député Monsieur Birraux.

Ø En juillet 2002, courrier au Maire de Ste Cécile les Vignes et au Conseil Général du Vaucluse : un magnifique platane était abattu dans la commune, et d’autres abattages étaient programmés.

Ø En 2003, courrier à l’Agence Française de Développement au sujet des forêts tropicales

Ø Le magazine La Salamandre de novembre 2005 montrait des actions en faveur desVieux arbres et de la nature en ville à Neuchâtel ; l’argumentation sur le maintien des arbres, de leurs troncs, si leur abattage devenait inévitable a été utile à l’association.

........

 Décembre 2006, fondation d’ OÏKOS KAÏ BIOS Patrimoine Nature et Vie

Dépôt des statuts le 26, l’inscription au journal Officiel date du 20 janvier 2007.

DEFENSE des ARBRES, suite
Vign_2007_sapin_rue_Bastin_Le_Messager_001

 

NOS COURRIERS, PÉTITION ET LETTRE-TYPE.

 

Ø Mars 2007, lettre au Maire d’Annemasse pour tenter de sauver « le sapin de la rue Bastin » et les arbres avoisinants.

Ø Dès le mois de mai, une pétition est initiée. Malgré 700 signatures, le sapin sera abattu

Ø Mai 2008, lettre au Maire d’Annemasse pour tenter de sauver une jolie haie, toujours rue Bastin.

 Ø Juin 2008, courrier au Maire suite à la coupe d’arbustes au parc Montessuit. Le Parc a déjà été amputé en 2007 pour la construction d’un parking souterrain.

Ø 2 Juillet 2008, lettre au Maire d’Annemasse au sujet de l’aménagement de la Place de la Libération : plus de 80 arbres seront coupés pour l’aménagement d’un parking souterrain.

 Ø Le 21 juillet, courrier au Maire, pour conserver les marronniers le long de l’avenue Jules Ferry.

 Le 8 septembre, les arbres sont abattus, c’est la consternation. Une lettre-type est distribuée, plus de 50 exemplaires seront envoyés au Maire.

  

Ø En 2009, tentatives pour sauver le cèdre de la rue Aristide Briand. Il n’avait pas été inscrit sur la liste des arbres classés de la ville….Il sera abattu, pour « préserver l’alignement des façades », comme nous l’a dit un adjoint….

  

Ø 21 mai 2010, lettre au Maire : un arbre serait menacé rue de la République.

Ø 2010, suite à notre intervention auprès de la mairie, le cèdre classé de l’École Saint François, abattu sans autorisation, sera remplacé.

 

Ø 12 août 2011, courrier au Maire au sujet du cèdre de la rue du Chablais,

article ci-dessous

Historique de nos actions, suite
Vign_Copie_de_2011_Cedre_rue_Chablais_003

    Ø En 2015, nous avons initié une cyber@ction pour sauver les allées d’arbres longeant les routes. En janvier 2015, les dispositions du Ministre de l’Intérieur Monsieur Cazeneuve, dans sa présentation du Plan d’action pour la  sécurité routière, menaçaient ces allées. Les ordres donnés aux Préfets de répertorier les arbres étiquetés « source d’accident mortel »   nous avaient vivement inquiétés.

Entre février et  mars 2015, les 95 Préfets de France Métropolitaine ont reçu notre courrier les engageant à préserver les arbres bordant les routes. Une lettre-type a été diffusée.

Parmi les 22 réponses des Préfets, plusieurs ont témoigné d’un engagement certain en faveur du maintien des arbres.

Cette action a été relancée en 2017 par un modèle de courrier vers les Conseils Départementaux gestionnaires de la majorité de la voirie.

                              

Ø        le 5 octobre 2016 courrier au Maire d’AMBILLY lors de la modification du plan local d’urbanisme pour renforcer la nature en ville 

Ø     le 16 novembre 2016 Courriers à la Direction  Générale de la gendarmerie et au maire : les cèdres de la gendarmerie seraient-ils menacés par la construction du futur hôtel de police ?

Ø Le 7 mars 2017, par un courrier d’Annemasse-Agglo nous sommes informés de l’abattage d’une centaine d’arbres sur le futur trajet du tram et de leur remplacement par le double.

DEFENSE des ARBRES, fin.
Vign_03_SSP_JIF_Faucigny_2_

STANDS et passages sur les marchés

 

Depuis 2008 nous organisons des stands à Annemasse et des passages sur les marchés (Gaillard, Thonon les Bains, Collonges Sous Salève, Annecy….).

Dans un premier temps, ces actions étaient dédiées aux animaux, même si les arbres étaient souvent au coeur des échanges ; dès 2014, nous avons participé à la 1ère Journée Internationale des Forêts http://www.journee-internationale-des-forets.fr/.

Nous proposons des pétitions, les nôtres et celles que nous relayons d’autres associations, des lettres-types selon nos campagnes en cours, pour lutter contre les atteintes à la nature et aux animaux. L’un de nos modèles de courriers concerne les arbres qui longent les routes.